top of page

ORA ÏTO

Galerie Podgorny - Ora Ito - 091-web.jpg
Photos Laurent Thareau / ADAGP 2024
Grammatology

Exposition du 15 mai au 15 juillet - 2024

La première exposition d’Ora Ïto à la galerie Podgorny, Grammatology, Part One revient sur la grammaire de son langage volumique qui constitue l’essence de sa pratique.

Ligne, cercle, carré, rectangle... Les œuvres d’Ora Ïto sont composées des formes géométriques les plus élémentaires. Constituées de plaques d’aluminium noires ou colorées, fixées sur une base composite blanche, elles déclinent, élément par élément, son vocabulaire formel. Leur sobriété minérale et géométrique, leur monochromie vive renvoient tant à une pureté moderne qu’à un détournement pop qui sont les deux visages de l’univers visuel d’Ora Ïto.

Ces formes sans fonction, pour détourner le « Form follows function » des modernistes, avec leurs rondeurs minimalistes et leurs lignes claires, sont des silhouettes qui évoquent aussi bien des interfaces numériques que matérielles. À travers ce corpus, Ora Ïto révèle au spectateur l’alphabet qui fonde son langage, qu’il exprime depuis 25 ans à travers le design industriel et l’architecture. Il explore et participe à l’émergence d’une esthétique du XXIe siècle, et retranscrit notre contemporanéité, où les frontières entre les mondes physique et digital sont mouvantes et en évolution constante.

Texte de Emmanuelle Luciani 

Solo exhibition from May 15 to July 15 - 2024

Ora Ïto’s first exhibition at Podgorny Gallery, Grammatology, Part One, retraces the grammar of his volumetric language which constitutes the essence of his practice. Line, circle, square, rectangle… Ora Ïto’s works are composed with the most elementary geometric forms. Made of black or colorful aluminium plates, fixed in a composite white base, they decline his formal vocabulary element by element. The mineral and geometric sobriety of the plates together with their vivid monochromy pave the way to a modernist purity and a pop detour - the two faces of Ora Ïto's visual universe.

 

These forms without function -to twist the modernists’ saying “Form follows function”- with their minimalist roundness and clear lines, are silhouettes evoking both digital and material interfaces. Through this body of works, Ora Ïto articulates the alphabet of his own language to the viewer that he has been using for 25 years in industrial design and architecture. While exploring and participating in the emergence of a 21st century’s new aesthetic, he retranscribes our contemporary era where the boundaries between the physical and digital world are constantly shifting and evolving.

ORA ÏTO, lavoir, Saint Paul de Vence: "OÏ 01.0.01", "OÏ 01.0.02", OÏ 01.0.03"

Le Lavoir de Saint-Paul de Vence fut construit en 1850 et se situe à l'entrée du village entre la Place du Jeu de Boules et la Colombe d'Or. À une époque où les maisons ne possèdent pas d'eau courante, il aura toute son utilité tant pour les lavandières que pour les locaux comme un lieu privilégié de rencontres. Les trois œuvres d’Ora Ïto dans le Lavoir rappellent sa fonction initiale par le biais de leur forme ronde et leurs teintes bleues en dégradé. Leur rondeur renvoie à la sensualité et à une sorte de rêverie où l’eau devient l'héroïne de la douceur et de la pureté. D’ailleurs, dans l'Antiquité, l'eau a toujours été utilisée pour purifier les êtres humains, rajeunir leur forme et créer une ouverture dans leur état émotionnel. 

 

À travers cette ouverture, Ora Ïto anime les eaux de l’âme par sa pureté fluide. Ses œuvres deviennent des unificateurs et renouent les liens entre l’espace intime de la galerie Podgorny qui se trouve en face du Lavoir historique et l'espace public du village, où les habitants et les visiteurs interagissent quotidiennement. Avec la subtilité et l’imagination d'un rêveur ou d’un poète, Ora Ïto va de la surface de l'eau à la surface de la terre et réinvente les composantes de l’eau et lui-même tel un créateur de prédilection. 

The Lavoir (Washhouse) of Saint-Paul de Vence was built in 1850 and is situated at the entrance of the village between the Place du Jeu de Boules and the Colombe d'Or. At a time when households had no running water, it was a useful meeting place for washerwomen and locals alike. Ora Ïto's three works in the Lavoir recall its original function through their round shape and gradient blue shades. Their roundness evokes sensuality and a kind of reverie in which water becomes the heroine of gentleness and purity. Besides, in ancient times, water has always been used to purify human beings, rejuvenate their form and create an opening in their emotional state.

 

Through this opening, Ora Ïto animates the waters of the soul with his fluid purity. His works become unifiers and renew the links between the intimate space of the Podgorny gallery opposite the historic Lavoir and the village’s public space, where residents and visitors interact on a daily basis. With the subtlety and imagination of a dreamer or a poet, Ora Ïto moves from the water’s surface to the earth’s surface and reinvents both the water components and himself as a creator of predilection. 

View of the exhibition:
Photos Laurent Thareau / ADAGP 2024
Selected press :
bottom of page